Shopping_experience_HL-Display_0214.jpg

Notre passion de la distribution

Avec l’évolution du comportement des acheteurs et les avancées technologiques impactant la distribution à un rythme soutenu, l’industrie de la distribution continue d’observer des changements et des mutations.

Nous pensons que pour enclencher une réussite dans les années à venir, les magasins physiques seront amenés à gagner l’intérêt des consommateurs pour mériter leur visite.  Les distributeurs devront intégrer efficacement les outils numériques dans l’environnement traditionnel afin de rester au plus proche des attentes de leurs clients et surtout pour créer des expériences de shopping inspirantes qui vaillent le déplacement en magasin.

Alors que la vente en ligne devrait connaître une forte croissance dans les prochaines années, la part des achats en lignes du marché de l’alimentation devrait rester de 8% jusqu’en 2023 sur les marchés européens et américains. Ce chiffre indique que l’avenir du commerce alimentaire ne sera pas soit uniquement en ligne soit seulement dans les points de vente physiques mais il s’agira bien de combiner les deux canaux de distribution de manière efficace.

L’acquisition par Walmart de Jet et celle de Whole Foods par Amazon, ainsi que l’ouverture des magasins Amazon Go sont la preuve concrète de l’effacement des frontières entre les mondes physiques et numériques.

Les changements de comportement des acheteurs demandent une adaptation rapide de la distribution

Les modes de vie des consommateurs évoluent, tout comme leurs besoins en matière de proximité. Des ménages plus petits, une hyper connectivité, des trajets plus longs, l'urbanisation et un quotidien plus chargé poussent les acheteurs du monde entier à hiérarchiser les tâches quotidiennes par ordre de priorité et pour 46% d'entre eux, les courses font partie intégrante de ces tâches ménagères.

Ce constat résulte de nombreux changements dans le comportement des acheteurs. Par exemple, les courses hebdomadaires pour combler l’ensemble des besoins du ménage sont de plus en plus souvent remplacées par des achats plus réguliers mais en quantité moindre comme l’achat du dîner ou le réassort de produits spécifiques. Ce phénomène se traduit généralement par l’apparition de points de vente de proximité aux emplacements sélectionnés avec précision et dont le parcours d’achat permet de diminuer le temps alloué aux courses.

De plus, la préparation quotidienne et traditionnelle des dîners familiaux laisse plus fréquemment place à la consommation hors-domicile, qui augmente de la même manière que la popularité des services de livraisons ou des abonnements aux kits de préparation.

Pour faire face à ces changements, les distributeurs choisissent des stratégies différentes et, même si tous ne seront pas payantes, nous pensons que les tendances suivantes continueront de gagner en importance :

Des expériences de shopping accessibles et inspirantes

Alors que l’intérêt pour les produits à bas prix continue d’être significatif, certains distributeurs expérimentent des formats de points de vente plus haut de gamme visant à offrir une expérience magasin plus pratique et inspirante. Ces espaces de vente combinent une offre plus large de produits frais, un design attractif, des plages horaires d’ouverture plus larges, un emplacement accessible et un haut niveau de service client.

L’accent mis sur les aliments frais tels que les fruits et légumes ou les repas à emporter gagnera en importance, non seulement parce qu’il répond à la demande actuelle des consommateurs en matière de commodité, mais également parce qu’il s’agit des gammes les moins concernées par le e-commerce à ce jour.

Les espaces de restauration en magasin et les cafés deviendront également plus communs, offrant des plats fraîchement préparés, des conseils d’experts et permettant au point de vente de devenir un lieu de sociabilisassions pour les clients. Les cours de cuisine en magasin et les clubs de dîners sont d'autres exemples de transformation de magasins en lieux de rencontre. À l'avenir, de plus en plus de retailers tenteront de combiner la vente au détail avec le bien-être, le divertissement et les services afin de créer des lieux adaptés pour un shopping social.

Aider les consommateurs à consommer de manière plus durable

Réduire les déchets plastiques et les emballages est un sujet d’actualité depuis plusieurs années tout comme le problème des pertes alimentaires. Outre le travail sur la réduction de leur impact environnemental, de plus en plus de distributeurs aideront les acheteurs à diminuer leur empreinte écologique, par exemple en proposant des produits sans emballage et en optant pour des emballages réutilisables. Certains retailers iront encore plus loin en informant les consommateurs sur les émissions de carbone de leurs achats et en proposant des solutions alternatives à faible impact pour les aider à faire des choix plus soucieux de l’environnement.

La technologie au service des achats…

Des solutions de self-scanning aux magasins sans caisse, de nombreux distributeurs expérimentent différentes solutions visant à réduire le temps d’attente aux caisses des magasins. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique (machine learning) seront de plus en plus utilisés pour comprendre le comportement des consommateurs et proposer une expérience en adéquation avec leurs besoins, comme des offres et des prix personnalisés, des suggestions d’articles achetés à plusieurs reprises, des listes de courses électroniques ou des aides pour la navigation en magasin. Les écrans numériques offrent l’opportunité d’impliquer digitalement les acheteurs les plus avisés en fournissant des conseils sur les produits et en les connectant à une communauté pour des astuces ou des recommandations. Étant donné que 85% des consommateurs souhaiteraient avoir accès à de la technologie en magasin pour les aider dans leur parcours d’achat, de plus en plus d’applications technologiques seront introduites pour leur offrir une expérience de shopping rapide, agréable et connectée

… et un changement pour le personnel en magasin

De nombreux éléments prouvent que l'avenir de la vente au détail dans les points de vente physiques nécessite beaucoup de main-d'œuvre et un personnel bien formé. Alors que des outils de merchandising ont été mis en place dans le passé pour réduire le temps nécessaire à la maintenance des tablettes, les étiquettes électroniques gagnent en popularité, permettant ainsi une mise à jour automatique des prix plutôt que des mises à jour manuelles. Les solutions de caisse en libre-service réduisent le temps d’attente des clients et augmentent également l'efficacité opérationnelle du fait de la réduction des effectifs. Enfin, l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique aideront les détaillants à optimiser la gestion des stocks et à rationaliser les processus en magasins, permettant ainsi d'économiser du temps de travail, de sorte que le personnel puisse interagir plus librement avec les acheteurs.

L'industrie du retail est sans aucun doute en train de traverser une phase de mutation complète. Nous pensons que cet environnement en évolution offre de nombreuses opportunités pour l’innovation – à la fois concernant le commerce physique mais également le commerce digital. Les distributeurs qui traverseront avec succès ce paysage en évolution, seront ceux qui auront été capables de créer une meilleure expérience d’achat pour les consommateurs à travers le monde.

Oliver_Wyman_Innovative_Solutions-1.jpg

Téléchargez le rapport d’Oliver Wyman

L’épicerie est vivante… et elle change ! Téléchargez le rapport d’Olivier Wyman pour consulter les précieuses informations sur la révolution du commerce de détail. Apprenez comment automatiser votre magasin, le nouveau merchandising des produits frais et comment réduire efficacement les pertes pour de meilleurs profits.

Pour télécharger notre article en collaboration avec Olivier Wyman, complétez les informations ci-dessous.

Merci d'avoir complété les informations. Le fichier est prêt à être téléchargé. 

Si le téléchargement ne démarre pas cliquez ici
ICA-Kvantum_Liljeholmen-2018_002.jpg